LES BAUX DE PROVENCE

en images

2007 MISE EN PLACE

DE TROIS MACHINES DE SIÈGE

Trois machines de sièges, reconstitutions modernes d’après des dessins médiévaux, sont mises en place dès 2007 : le trébuchet, la bricole et le couillard. Ils permettent aux visiteurs d’assister quotidiennement à des tirs très précis. Le trébuchet du Château des Baux  mesure 16 mètres de haut, est doté d’un système d’armement à roue de carrier contrairement aux trébuchets plus basiques avec un armement à treuil.

DES REDOUTABLES ENGINS

Le couillard par exemple est une machine à contrepoids. Ses performances lui ont permis pendant longtemps de concurrencer l’artillerie à poudre grâce à sa cadence de tir et à son équipe très réduite (4 à 8 servants). 

La baliste est une pièce d’artillerie médiévale constituée d’un balancier au bout duquel est attachée une poche contenant des projectiles. Ce redoutable engin pouvait ainsi projeter un boulet de 10 à 30 kg par minute.

Le trébuchet du château est le jumeau de celui du château de Castelnaud. Haut de 16 mètres, il est aussi puissant que précis avec une portée de 200 mètres. Il permettait de propulser grâce à son système de balancier des boules de pierre de 50 à 100 kilos. Pesant 7 tonnes, 60 soldats étaient nécessaires à son installation et à son maniement !

LES MACHINES DE GUERRE DES BAUX DE PROVENCE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

© Armedieval – Renaud Beffeyte 2019 – Site réalisé par Scrib’Armor